Mission février 2012

COMPTE RENDU DE LA MISSION AFRASE DE FEVRIER 2012

Elisabeth Gaertner & Jean-Jérôme Rannou

LE CAMBODGE

Arrivée dimanche 5 février matin. Accueillis à l’aéroport par Borin qui nous dépose au Safran Hôtel où nous prenons possession de nos quartiers.

Lundi 6 février : le matin à l’Hôpital Calmette accompagnés d’Ivuth pendant tout le séjour. Activité d’ALR quasi néante (1 péridurale thoracique et 1 TAP block bilatéral  pour césarienne). Réunion avec Madame Sokhat.

L’après-midi cours à la faculté : bloc interscalénique, sus et infra-claviculaire.

Après le cours rencontre de Thomas Frasse, adjoint du Pr Millet, à la coopération  française. Celui-ci nous a expliqué les priorités de leur service en matière d’enseignement et insiste sur les évaluations à faire après chaque session pour pouvoir sélectionner les DU et DIU qui doivent être encouragés. Il évoque la priorité donnée aux DES de médecine interne. Il évoque également l’arrivée prochaine de tests de maîtrise de la langue française pour les étudiants avant leur acceptation pour un programme de formation

Mardi7 février : jour férié (prévenus depuis le dimanche). A quand une mission sans jour férié ?

Mercredi 8 février :  matin nous sommes à Kossamak. Activité d’alr membre inférieur (2 blocs)

L’après-midi cours à la faculté : bloc axillaire et anesthésies tronculaires du membre supérieur.

Photo à Kossamak, Elisabeth veille sur les étudiants qui échographient.

Jeudi 9 février : matin sommes à Kossamak : activité d’alr membres inférieurs (2 bi blocs) et 1 bloc axillaire.

L’après-midi : atelier avec révision de tous les blocs, puis dîner à 16 heures sur les bords du Mékong avec la plupart des étudiants.

Photo des étudiants prises en présence de madame Sokhat à la fin d’un cours fait à la fac.

Vendredi 10 février : matin, nous sommes à Kossamak ; activité d’alr membre inférieur (2 blocs).

L’après-midi examen sous forme de QCM à partir d’un diaporama.

Notre impression : Nous sommes particulièrement déçus par le peu d’activité clinique durant cette première semaine. Il se dégage plusieurs leaders qui progressent et que nous trouvons presque prêts à encadrer les autres. Il nous paraît important que le deuxième échographe puisse être confié à KOSSAMAK car nous pensons que c’est en échographiant que l’on devient anesthésiste du XXIème siècle. En gros il faut que le matériel serve. C’est vrai que l’activité y est  peu importante mais plus qu’à CALMETTE et qu’au KHMERO-SOVIETIQUE. Nos étudiants sont vraiment attachants et motivés.

LE LAOS

Prise de possession de nos quartiers à la guest-house Souphaphone le dimanche 12 février au soir.

Lundi 13 février matin : Hôpital Mitihab accompagnés comme chaque jour par Photivanh. La journée commence par une réunion où le programme est planifié et les indications d’anesthésie posées par les médecins présents.  Sept ALR ce matin : 3 bi blocs, 1 anesthésie péridurale, 3 blocs axillaires (dont une petite fille de 4 ans, bloc est réalisé sous anesthésie générale).

Photo : enfant de 4 ans ayant eu un bloc axillaire sous anesthésie générale pour brochage d’une fracture du coude, vue à la contre visite. Un peu  timide mais non algique.

L’après midi cours à l’hôpital : Remise du protocole du MAPAR et cours bloc interscalénique, sus et infra-claviculaire. Le soir nous passons voir les patients du matin pour leur apprendre le suivi de l’analgésie avec réinjection de la péridurale pour fracture du col fémoral. Nous leur expliquons les modalités des réinjections avec leur surveillance.

Photo : cours d’Elisabeth

Mardi 14 février matin : 3 blocs axillaires et 2 bi blocs.

L’après midi cours : Bloc axillaire et tronculaires du membre supérieur ainsi que description d’une technique d’anesthésie digitale

Mercredi 15 février  matin : 6 ALR dont : 3 BA et 3 BiBlocs

L’après midi à la demande des étudiants pas de cours. Nous en profitons pour aller visiter une ONG avec atelier de soie et Buddha Park situés à une trentaine de kms de Vientiane.

Photo : à Buddha Park avec les étudiants

Jeudi 16 février matin : 6 ALR dont  1 rachianesthésie et 1 BA chez un même patient poly-fracturé puis  1BA, 2 BB et 1 APD

Photo de Photivanh mettant en place une péridurale

L’après midi : atelier avec révision de tous les blocs.

Photo : atelier le jeudi après- midi

En rentrant nous passons saluer à MAHASOT le chef de service d’anesthésie auquel nous remettons un protocole du MAPAR.

Vendredi 17 février matin : 8 ALR dont  4 BiBlocs (un enfant de 9 ans ayant sauté sur 1 mine….) et 4 BA.

L’après midi examen identique à celui du Cambodge puis adieux.

Photo : la récompense façonnée par le responsable de la salle de réveil  après les gros bobos

Notre impression : Nous trouvons qu’au Laos ça décoiffe. Les médecins, alors que les missions ont débuté en 2011, progressent rapidement et les programmes  opératoires sont conséquents. Ils prennent grand soin de leur matériel. Là aussi se dégagent des leaders. Il manque des aiguilles et anesthésiques locaux (avis aux prochains missionnaires). Contrairement au Cambodge, tout le matériel sert tous les jours, il reste peu d’aiguilles qu’ils ne peuvent pas encore commander. Il faudrait leur envoyer les coordonnées des différents commerciaux « export » des firmes de matériel. Elisabeth a déjà contacté en ce sens le laboratoire Vygon. Là aussi le deuxième échographe devrait être à  leur disposition entre les missions car ils s’en servent bien.

Nous avons été impressionnés par la progression en matière d’organisation (des efforts encore à faire en matière d’arrivée des patients et d’anticipation), d’hygiène et désinfection. Ils disposent maintenant de bupivacaïne couramment et il y a un effort net pour les commandes de matériel d’ALR. Les chirurgiens réservent un accueil très sympathique et commencent à adhérer fort au programme. Ils ont bien compris que leurs amputés auraient moins mal.

Merci à l’AFRASE pour la confiance qu’elle met une nouvelle fois en nous, pour l’amitié et les rencontres qu’elle permet et le monde qu’elle nous fait découvrir et aimer.