Mission Janvier 2011

Mission de janvier 2011

Nicole Le Roux et Xavier Paqueron

Départ de Paris CDG le 2/1/2011
Accueil à PP par Mme Tan Sokhak en personne et installation en face de la mosquée.

Première semaine au Cambodge

Première journée de cours
Matin : en salle de pharmacologie, deux heures de travaux pratiques sur les bases des réglages de l’échographe (optimisation de la profondeur, fréquence, gain, …), prise en main des sondes et entrainement sur des cuisses de porc. Ponction dans le plan et en dehors du plan.
Après-midi : cours théorique à la faculté, après avoir serré la main à Monsieur Mouzard of course. Deux heures de cours sur les bases physiques des ultrasons, Doppler pulsé et Doppler couleur.

Deuxième journée de cours
Matin : bloc opératoire de Calmette : plusieurs blocs du membre inférieur (sciatique et fémoral), un bloc axillaire, un cathéter fémoral pour l’analgésie postopératoire en SSPI, et TAP block pour l’analgésie postopératoire.
Après-midi : cours théorique à la faculté, deux heures sur la sono-anatomie des nerfs et des autres structures anatomiques (les caractéristiques ultrasoniques des, os, vaisseaux …). Explication des principales techniques de ponction (in plane, out-of-plane) et d’orientation de la sonde US (petit axe et grand axe). Apprentissage des moyens de savoir où se trouve le bout de l’aiguille (hydro-localisation, combinaison US-Neurostimulation). Règles d’asepsie en ALR échoguidée.

Troisième journée de cours
Matin : bloc opératoire de Kossamak pour Xavier : ALR membre supérieur et inférieur ; bloc opératoire de Calmette pour Nicole : TAP blocks
Après-midi : cours théorique à la faculté, deux heures sur les connaissances actuelles sur le risque de ponction intra-neurale en ALR écho-guidée (demande du Pr Tan Sokhak et des étudiants) : cours sur l’état de l’art en ce qui concerne la compréhension moderne de la neurostimulation (NS sentinelle) et sur les limites de la neurostimulation (notion d’IMS) avec présentation des questions sur l’intra-neural en échographie et en neurostimulation.

Quatrième jour : férié donc pas de cours et départ dans l’après-midi (après le traditionnel déjeuner avec les étudiants et le Pr Sokhak), vers le Laos.

Deuxième semaine au Laos

Accueil à l’arrivée à Vientiane par une amie de Nicole qui nous installe à l’hôtel. Nicole appelle le Pr Ounkame qui doit partir en province le lendemain, mais qui repousse son départ dans l’après-midi pour venir nous chercher et nous installer à l’hôpital MITTAPHAB.

Première journée de cours :
Matin : Le Pr Ounkame nous conduit à MITTAPHAB, où nous visitons la réanimation, le temps que les sept étudiants arrivent. Présentation des enseignants et des étudiants, définition des objectifs dans la petite salle de cours attenante à la réanimation. Puis on monte au quatrième étage au bloc opératoire pour débuter l’enseignement pratique. Comme il est déjà tard, on ne fait qu’une ou deux ALR. On définit comme lieu de réalisation des ALR la « salle de réveil » et Xavier demande que celle-ci soit aménagée avec le minimum pour la sécurité en ALR … devant l’absence de scope, de matériel de contrôle des voies aériennes, et de drogues d’urgence. Une procédure (liste écrite conjointement sur Word avec Phothivhan) est mise en place (ambu, O2, drogues …) ainsi qu’un « chariot » d’ALR.
Après-midi : deux heures de cours théoriques sur les bases pharmacologiques des anesthésiques locaux.

Deuxième journée de cours
Matin : On réalise trois ALR en neurostimulation. Utilisation systématique de l’échographie pour illustrer la sono-anatomie avant de réaliser la ponction, et contrôle de la diffusion après l’injection de l’anesthésique. Utilisation de l’échographe par les étudiants sur eux-mêmes pour se familiariser avec les US. Cours pratique (PowerPoint) sur la réalisation du bloc fémoral dans la salle de staff du quatrième étage en fin de matinée pour reprendre ce que nous avions fait le matin.
Après-midi : deux heures de cours théoriques sur la physiologie de la conduction nerveuse.

Troisième journée de cours
Matin : Cours pratique (PowerPoint) en salle de staff en début de matinée sur les différents abords possible du nerf sciatique. On réalise ensuite cinq ALR du membre inférieur (blocs combinés) et du membre supérieur. Xavier réalise un BIS écho- guidé pour une reprise de fracture sous-capitale de la tête humérale … presque 4 heures de chirurgie sous ALR. Idem pour l’utilisation de l’échographie.
Après-midi : deux heures de cours théoriques. Un cours sur les principes physiques et pratiques de la neurostimulation, suivi d’un second cours sur le matériel d’ALR et les procédures de ponction.

Quatrième jour
Matin : Cours pratique (PowerPoint) en salle de staff en début de matinée sur les différents blocs du membre supérieur. On réalise ensuite sept ALR du membre inférieur (blocs combinés) et du membre supérieur.
Après-midi : deux heures de cours théoriques sur la toxicité des anesthésiques locaux

Cinquième jour :
Matin : on attaque directement les blocs, sans cours pratique … on réalise 10 ALR ce matin là, du membre inférieur (blocs combinés) et du membre supérieur. Idem pour l’utilisation de l’échographie, que l’on utilise également pour « rattraper » un bloc axillaire imparfait.
Après-midi : pas de cours après le déjeuner organisé par les étudiants. Phothivan nous emmène pour une rencontre avec le sous-directeur (je ne sais plus son nom) où l’on échange des lieux communs pendant une heure.

En marge : C’est Phothivan qui nous a pris en charge, nous véhiculant tous les jours, et faisant que tout soit bien organisé pour les cours et au bloc opératoire.
Par ailleurs, nous avons eu la chance, grâce à un ami de Nicole, médecin anesthésiste travaillant en France, de pouvoir bénéficier d’une traduction simultanée des cours théoriques … ce qui a grandement facilité la compréhension des notions compliquées de pharmacologie, de toxicologie etc … un grand merci donc à Seng Saignavong pour son aide. Car malgré le bon niveau de français des étudiants, beaucoup leur échappe lors des cours. Tout au long de la semaine, nous avons pu profiter d’échanges très ouverts avec les étudiants qui sont tous très motivés tant au plan pratique pour piquer qu’au plan théorique pour comprendre. C’en était parfois agaçant, car durant les cours, impossible de passer à la diapo suivante tant qu’ils n’avaient pas tous tout compris … ce qui a abouti à ce que Xavier corrige  « en live » les diapo avec les étudiants pour que tout soit parfaitement clair … autant vous dire que les deux heures de cours débordaient largement !
A côté de cela, il s’agit d’un groupe très agréable, amical et plein d’humour, avec lequel une relation de compagnonnage s’est très rapidement installée … ce qui aide grandement pour la progression en ALR.

Galerie Photos

Plus de Photos de cette mission