Mission novembre-décembre 2010

J.Le Houelleur, E.Buy, H.Maries ; André Joubel.

1 – Au Laos du 29 novembre au 3 décembre :

Voyage sans encombre. Nous attaquons le lundi matin par une réunion de travail pour mettre au point les modalités quotidiennes de travail et pour faire connaissance des stagiaires ; ceux-ci, au nombre de 6, ont été sélectionnés par les autorités universitaires. Le terrain de stage retenu est l’Hôpital MITTAPHAB ou de l’amitié (lao-russe initialement, actuellement simplement de l’amitié). C’est le Centre de Traumatologie et Orthopédie de Vientiane (CTO). Les locaux sont propres, même si les équipements anesthésiques sont modestes.

Eric et Henri vont assurer un enseignement informel, puisque le programme « officiel » doit démarrer en janvier avec la prochaine mission. Le matin est consacré à la pratique au bloc opératoire. Nous trouvons un neurostimulateur en état de fonctionnement à Mittaphab, et nous allons réaliser au cours de la semaine de nombreux blocs du membre supérieur, principalement axillaires, mais aussi du membre inférieur, sciatique par voie de Labat, fémoral, obturateur, cutané latéral, avec neurostimulation. L’échographe ne sera utilisé que pour visualiser les troncs nerveux. Il a été décidé en effet dans un premier temps que la formation reposerait sur la neurostimulation, l’échographie n’étant utilisée que pour contrôle et repérage éventuel.  Nos stagiaires sont un peu frustrés, car ils ont bien compris l’intérêt de l’échographie…

L’après-midi, la formation est plus théorique, avec présentation de quelques notions sur les neurostimulateurs, le mode d’action et la toxicité des AL, d’une part, et d’autre part initiation à la manipulation des échographes que nous avons apportés avec nous. Les collègues laos s’emparent très rapidement des machines. Ils font preuve d’une curiosité et d’un intérêt qui va se maintenir tout au long de la semaine, et nous travaillerons donc avec efficacité et, ce qui ne gâche rien, dans la bonne humeur.

2 – Au Cambodge du 6 au 10 décembre :

Les Lundi et mardi PM sont consacrées aux épreuves écrites et orales de contrôle des connaissances acquises pendant les 2 années des séminaires de formation aux techniques ALR et d’admission de six candidats au DU Sonographie et ALR. L’examen des carnets individuels d’ALR sont une source de satisfaction : chaque stagiaire a réalisé environ 80 gestes depuis le début de la formation, ce qui fait une total global de plus de 1.300 ALR en 2 ans.

Les matinées du lundi 6, mardi7, mercredi 8 et vendredi 10 sont consacrées à l’activité au bloc opératoire, le jeudi 9 étant jour férié (fête des droits de l’homme).

A Calmette, nous pouvons constater que les progrès sont nets : l’utilisation de l’APD thoracique est devenue routinière pour la chirurgie thoracique et abdominale à ciel ouvert. Les problèmes d’organisation se résolvant il reste cependant souvent difficile de disposer d’un délai suffisant pour mettre en place une ALR.

Eric se rend tous les matins à l’hôpital Preah Kossomak pour réaliser des blocs échoguidés. A chaque séance cinq ou six anesthésistes sont présents. Ils sont très intéressés par l’échographie et rapidement s’emparent de la sonde pour faire du repérage anatomique du plexus brachial et des nerfs des membres supérieurs et inférieurs. Ils réaliseront avec l’aide d’Eric plusieurs blocs échoguidés du plexus brachial (interscaléniques et susclaviculaires) et du membre inférieur (fémoral, obturateur, cutané latéral). Une matinée a été consacrée à la rachianesthésie unilatérale. Le Dr Kim Chuong a remis à Eric un classeur de recueil de données de 72 blocs du plexus brachial et du membre supérieur. Eric s’est engagé à l’aider à rédiger un abstract pour le congrès Mekong-Santé.

Galerie Photos

( plus de photos sur Photos de l’AFRASE )