15ème mission: CR A.Joubel, technicien bio-médical


Mission technique biomédicale Phnom Penh du 25 Mai au 05 Juin 2009 A. Joubel

La mission comprend 4 volets :

– assurer la maintenance curative des équipements biomédicaux sur les hôpitaux de Calmette, National Pediatric, Preah Kossamak et Khméro Soviétique

– Mise en service et formation utilisateurs sur les équipements biomédicaux expédiés par l’association Afrase

– Sensibilisation des personnels utilisateurs sur les risques des courants électriques

– Apporter une réflexion sur l’implantation d’un atelier biomédical.

1° RAPPORT D’ACTIVITE HOPITAL CALMETTE

· Bloc opératoire et salle de réveil Pr Tan Sokhak

Le bloc opératoire comporte 4 salles fonctionnelles. La distribution des fluides médicaux (oxygène, air, vide) est présente dans chacune des salles. Les respirateurs sont de type Dräger SA2/RA2 équipés de monitorage HP de type Merlin.

Problèmes techniques rencontrés :

*Respirateur SA2 n° de série ARFA 0043 test de fuite ne marche pas

Cause : corrosion ++++ du bloc circuit patient dû à l’humidité

Remède : démontage et remplacement de l’élément défectueux sur bloc HP

*Cuve halothane Vapor 19.3 : remplissage de la cuve impossible

Cause : robinet de remplissage

Remède : démontage et nettoyage du robinet pointeau de vidange et de remplissage

*Lecteur d’hémoglobine de type Hemocue message erreur EO2

Cause : dépôt de sang séché sur lentille chambre de mesure

Remède : nettoyage cellules infrarouge avec kit fourni. Information auprès des utilisateurs sur l’utilisation de

l’appareil. Rédaction d’un protocole simplifié d’utilisation et d’entretien du lecteur

*Scope défibrillateur ODAM 3002 IH n° de série 40710617 message erreur mémoire pleine

Cause : trop d’évènements en mémoire

Remède : passage en mode technique, vider la mémoire de sauvegarde évènements. Test charge et décharge 200 Joules. Test ECG sur simulateur OK. Vérification alarme tachycardie et bradycardie. Mise à l’heure et

identification de l’appareil.

Formation des utilisateurs.

· Salle de réveil (5 postes)

Equipée de respirateurs MONNAL D2 associés au monitorage Colin BPS 510

*Respirateurs Siemens de type 900C n° de série 120080

* Respirateurs Siemens de type 900D n° de série 164114

* Respirateurs Siemens de type 900D n° de série 164685

Nettoyage et dépoussiérage de l’ensemble tiroir pneumatique, calibration des transducteurs de débits inspiratoire et expiratoire suivant protocole constructeur. Vérification des paramètres de ventilations, essai sur ballon test ok.

*Respirateurs Monnal D2 série 947 ne s’allume pas à la mise sous tension

Cause : fusible de protection 2AT sur carte électronique hs

Remède : remplacement fusible à l’identique essai ok (à noter que la dernière maintenance préventive date de 1990 ??).

· Réanimation : Dr Fabienne Plouvier

Visite du service de réanimation, des urgences et des réserves matériels.

Le parc des respirateurs est essentiellement composé des respirateurs Siemens Servo 900 et de Puritan 7200.

Un projet d’acquisition d’un ventilateur neuf est en cours. Le renouvellement récent des moniteurs multi paramètres permet la surveillance optimale des patients. A la demande du cadre de service Mr Chann

vérification des débits sur 3 pousse-seringues type Vial SE400 B et Perfusor Secura des laboratoires Braun.

Compte-tenu de l’activité, la dotation en pousse-seringues me semble insuffisante pour les traitements en salle

De réanimation et d’urgences. Le manque de temps ne m’a pas permis d’assurer la maintenance préventive sur

le parc des ventilateurs.

II° RAPPORT D’ACTIVITE HOPITAL NATIONAL PEDIATRIC

Médecin Anesthésiste Pr Ky Sithan

Le bloc opératoire comporte 3 salles d’opération dont une est occupée pour les petites urgences. La distribution des fluides médicaux (oxygène, air comprimé, vide) est présente dans chacune des salles. Les respirateurs sont de type DrÄger SA2/RA2 et CATO équipés de monitorage HP de type Merlin.

Problèmes techniques rencontrés :

*Respirateurs SA2 n° de série M3143 arrêt de la ventilation au bout de quelques minutes, absence de spirométrie

Cause : bloc moteur RA1 défectueux (moteur de soufflet)

Remède : démontage et remplacement du bloc moteur RA1 de même type, récupéré sur un appareil déjà cannibalisé dans le local réserve. Remplacement du capteur de spirométrie et câble de liaison. Calibration de la cellule Fio2. Monitorage 8050 ok. Calibration du module de capno non réalisé (absence de gaz étalon). Essai ventilation ok, appareil remis en service

*Respirateurs CATO n° de série ARMC-0054 ARMC-0125 ARMC-0121 auto test ne passe pas code erreur 03

Remède : seul le respirateur portant le n° de série ARMC-0054 a pu être remis en service par le remplacement du cylindre bloc piston. Remplacement de la cellule Fio2. Calibration du module de capno non réalisée (absence de gaz étalon)

*Vérification et formation utilisateurs sur le respirateur Datex de type FLEXIMA équipé du monitorage AS3. Malgré le parfait état de l’appareil, l’absence de consommables sur le moniteur (câble ECG, brassard de PNI, capteur SPO2) ne permet pas d’utiliser ce respirateur. Je pense pouvoir fournir l’ensemble de ces consommables manquants pour la prochaine mission de novembre. A prévoir également une cuve halotane en remplacement de celle existante (remplissage impossible, le robinet 3 voies est cassé).

*Respirateur Pneumotac utilisé dans la salle urgences bruit anormal sur tiroir pneumatique

Remède : démontage de l’ensemble pneumatique, fuite sur soupape de sécurité mécanique, resserrage de l’ensemble soupape

*Vérification de deux oxymètres Dolphin Medical type 2150 M0403-046 M0403-047. Absence de signal SPO2

Remplacement du prolongateur SPO2 Essai ok.

III° RAPPORT D’ACTIVITE HOPITAL PREAH KOSSAMAK

Bloc opératoire et réanimation Dr So Saphy et Dr Kim Chuong

Le bloc opératoire comporte 5 salles d’opération. Seul un réseau oxygène alimente l’ensemble. L’aspiration est réalisée dans chaque salle à partir d’une pompe à vide électrique. Les respirateurs sont de type Monnal équipé de moniteur HP type Merlin.

Pas de surveillance des paramètres ventilatoires dû à l’absence de moniteur capnographe.

Le gaz halogéné utilisé est l’halothane, une seule cuve de type Vapor 19.3 Dräger sert pour l’ensemble des salles.

Problèmes techniques rencontrés :

*Appareil à ECG de type Hellige tracé ininterprétable

Cause : pression trop forte de stylets sur le papier thermique

Remède : réglage des stylets sur les 3 voies

*Respirateurs SAO2 n° de série ARDL000 ne fonctionne pas à la mise sous tension.

Cause : fusible de protection défectueux sur module RA2S

Remède : remplacement à l’identique et passage du module PM8050 en français essais ok

A noter que l’absence d’air médical ne permet pas d’utiliser ce respirateur au BO.

*Monitor Nellcor SpO2 de type N 180 Quantité 3 Absence de capteurs SPO2

Mise en place de 3 capteurs SpO2 DS100A + 3 en réserve.

IV. RAPPORT D’ACTIVITE HOPITAL KHMERO-SOVIETIQUE

Bloc opératoire et ICU Dr Bangg Say et Dr Kuno

Une rencontre avec Mr Choeun Yay Yen, adjoint au directeur de l’hôpital, m’aura permis de prendre conscience des problèmes de fonctionnement de l’établissement sur le plan de l’organisation, infrastructures, génie civil (bâtiments, réseau électrique et fluides médicaux).

Le bloc opératoire se situe sur deux niveaux (bloc gynécologique et bloc conventionnel). L’absence de réseau de distribution des fluides médicaux (O2, air et vide), pour cause de travaux depuis 1 an, nécessite la présence de bouteilles d’oxygène dans chaque salle.

Actions réalisées :

Bloc opératoire

*Vérification et formation utilisateurs respirateur de marque Taema type Alys n° de série V506

* Vérification et formation utilisateurs respirateur de marque Dräger type SA2 n° de série ARM002

Compte –tenu de l’absence de fluides médicaux, ces deux respirateurs ne sont utilisés que pour l’induction avec ventilation au masque.

*Capnomac Ultima Datex Ohmeda n° de série 35948 message erreur capteur en chauffe

Remède : remplacement carte de mesure banc capno (disponible sur un autre capnomac hors service dans le local de réserve)

Essai ok et mise ne service en salle. L’absence de gaz étalon ne m’a pas permis l’étalonnage de l’appareil.

ICU

Identification et mise en service de deux aérosols ultrasoniques Devilbis type Ultra-Neb 99, formation utilisateurs (don de l’Afrase). Ces deux générateurs d’aérosol ne nécessitent qu’une alimentation électrique 220v. Ces fonctions, simples à utiliser, permettent de répondre à toutes les exigences de l’humidification, et délivrance de médicaments.

Conclusions de la situation rencontrée et solutions préconisées :

L’absence de maintenance sur les équipements biomédicaux est un constat.

Le nombre de matériels biomédicaux présent dans différents hôpitaux est important, un grand nombre d’entre eux ne fonctionne pas. Globalement, les respirateurs d’anesthésie et de réanimation sont robustes et fiables. Le manque de moniteur capnographe fonctionnel est également à souligner.

Manque de consommables (câbles ECG, brassards à tension, capteurs de SpO2, cellule FiO2).

Le réseau de distribution des fluides médicaux (O2, vide, air) n’est pas fonctionnel sur tous les sites.

L’absence d’un réseau électrique ondulé ne permet pas d’assurer la continuité électrique en cas de coupure de courant.

Procéder au retrait de matériels bio en situation d’épaves stockés dans les réserves.

Réaliser un inventaire physique des équipements biomédicaux fonctionnels.

Attribuer un numéro d’inventaire à chaque équipement (étiquette autocollante…)

Mise en place d’un planning de maintenance préventive annuel.

Constituer un stock de consommables (câbles ECG, brassards à tension, capteurs de SpO2, cellule FiO2.

Insister sur la formation utilisateurs, et mettre en place des procédures d’utilisation par la rédaction de fiches simplifiées.

V.Staff du jeudi 5 juin hôpital Calmette

· Sensibilisation des personnels utilisateurs sur les risques des courants électriques.

Cet exposé a permis de faire ressortir à l’ensemble des personnels, les dangers potentiels pour le patient (mais aussi pour le personnel et à l’occasion le visiteur) qui sont souvent oubliés ou minimisés avec l’habitude et le manque de formation. Il me semblait nécessaire de créer un support de sensibilisation, exploitable rapidement par tous. Il implique à chacun de l’adapter au contexte dans lequel il sera utilisé, afin qu’il puisse atteindre l’objectif principal à savoir la prise de conscience que le risque zéro n’existe pas ! même si de gros progrès techniques ont été réalisés sur les appareils médicaux.

Merci à l’ensemble des participants, et au Pr Tan Sokhak pour la traduction simultanée en khmer.

· Réflexion sur l’implantation d’un atelier biomédical.

Au regard des éléments énoncés ci-dessus, la création d’un atelier biomédical devient une priorité.

Une rencontre avec le directeur de l’hôpital Calmette, Monsieur Chean Rah, le Pr Tan Sokhak, confirme l’absence de maintenance sur les dispositifs biomédicaux, et l’objectif prioritaire est la création d’un atelier biomédical. Le manque de locaux vacants proches du plateau technique (bloc, réa, urgences) nécessite la construction d’un atelier. La solution d’un local d’une surface d’environ 25m2 situé au niveau du service ambulance semble avoir été retenue. Les contraintes d’implantation et les travaux d’aménagements nécessaires, se résumeront à la mise en place de réseaux électrique, téléphonique et sanitaire.

L’absence d’un réseau fluides médicaux à proximité, impose l’utilisation de bouteilles d’oxygène, air et compresseur de vide.

Un budget de 8000€ est alloué pour la construction et l’équipement de cet ensemble.

Mettre en place une formation technique afin de pérenniser la profession biomédicale au Cambodge.

La possibilité d’une formation en France d’un étudiant cambodgien a été évoquée. La prise en charge du voyage aller sera financée par l’hôpital, le financement de la formation et le voyage retour restent à déterminer.

· Mise en place d’une formation

3 scénarios possibles :

*Former des personnels techniques volontaires avec l’aide des techniciens biomédicaux d’ONG actives au Cambodge.

*Coopération avec l’université technologique du Cambodge pour des stages de formation pratique en atelier.

*Connexion avec l’ UTC de Compiègne dispensant un enseignement théorique en France sur une période de 3 mois.

A terme, il sera possible d’élargir cette prestation de maintenance à l’ensemble des hôpitaux de Phnom Penh.

Conclusion :

Un grand merci à Jacques Le Houelleur et l’Afrase, de m’avoir fait participer à cette mission technique.

Au terme de cette mission, je remercie toutes celles et ceux qui nous ont accueillis avec tant de disponibilité et de générosité. Sans oublier Nicole et Virginie pour cette collaboration dans une excellente ambiance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s